Vous savez que manager déjà, c’est quelque chose, alors manager de managers !

Ben oui ! Manager, vous êtes là pour assurer un certain nombre de missions à l’aide de votre équipe, mais alors manager de managers!
Si je ne me trompe pas, vous êtes donc là pour que chaque membre de votre équipe arrive à réaliser ses missions à l’aide de sa propre équipe.
C’est vrai, on pourrait s’arrêter là. Sauf qu’il me semble que, du coup, vous êtes le garant des conditions dans lesquelles les membres de votre équipe traite leurs propres équipes.

Et là! C’est autre chose… non ?

 Bon! il y  a plusieurs moyens de traiter le sujet.

Celui qu’on a tous testé. Ce n’est pas mon problème. Si je n’entends parler de rien, c’est que tout va bien. De cette façon, on arrive plus facilement aux objectifs en ayant géré l’essentiel, et seulement l’essentiel… On connait les surprises et même les dégâts que cette méthode peut causer.

On peut aussi gérer tout ça au plus près. « Fais gaffe à Bernadette, elle est au bord de la dépression ». « Henri m’a dit que …, tu devrais … ». « Mais je ne comprends pas … ». « Si je n’ai pas un feedback positif de ton équipe dans x semaines, je/tu … » Oui, c’est une idée !

Sauf que vous êtes en mauvaise posture. Vous n’apportez pas des solutions, vous mettez en lumière des problèmes. Vous êtes là pour ça ? mais non ! Vous êtes là pour motiver les membres de votre équipe, pour leur donner des moyens,  pour les convaincre qu’ils peuvent / doivent y arriver.

Alors ?

Je vous propose d’échanger sur le sujet.

Je vous propose quelques idées pour lancer la discussion. Ce ne sont que des idées. On est d’accord ?

En un, je propose que le sujet, la question du moral des équipes de votre équipe, soit à l’ordre du jour d’au moins un de vos rendez vous formalisés avec votre équipe.

En deux, je suggère que vous ne donniez aucun conseil sauf si on vous le demande et à condition d’avoir posé des questions sur le comment, le pourquoi et le pour quoi.

Et en trois, que pensez-vous de susciter puis de participer à des réunions d’équipe, pour sentir l’ambiance, détecter les résistances et assurer votre rôle de soutien.

Vous pourriez aussi réfléchir à ce que vous pourriez apporter, mettre en lumière et activer comme ressource.

Et je parie que vous avez d’autres idées …

Vous avez apprécié cet article? Abonnez-vous!